Le Stade Quillanais

Le Stade Quillanais

Le Stade Quillanais (1930 – 1939)

Cette période est souvent ignorée des sportifs Quillanais.

Trois succès consécutifs au plus haut niveau. Une équipe constituée d’internationaux ne pouvait qu’engendrer des jalousies. Un prétexte, le professionnalisme. L’U.S.Q. Champion de France est rayée des contrôles de la F.F.R. à l’issue de sa 3ème finale (1930).

Stupéfaits tout d’abord, les amateurs de rugby, ne tardèrent pas à rassembler les bonnes volontés éparses, à les grouper solidement et, grâce à la ténacité des uns, au travail opiniâtre des autres, grâce surtout à Moulines, Belon et Audirac, le 07 Juillet 1930, le Stade Quillanais réunissant les sportifs de Couiza, Espéraza et Quillan faisait son entrée dans le monde sportif. Les premiers pas furent chancelants. Des secousses successives faillirent même renverser l’édifice.

Mais grâce à Ribère et à ses vaillants camarades, l’équipe, par ses succès répétés redressait chaque fois notre frêle esquif ballotté par des vagues de toute sorte. Enfin le stade arriva au port.

La première saison se termina dans un bel enthousiasme réunissant joueurs et dirigeants étroitement unis par une franche camaraderie. De cet intermède dans l’histoire de l’U.S.Q., on a peu de documents, de témoignages.

Pour se classer en 1* Série, le Stade Quillanais dut disputer deux matchs de barrage. Il vainquit facilement : – le R.C. Narbonnais à Carcassonne par 40 points à 0 – le S.C.A. Biterrois à Lézignan par 46 à 3 – prit le n° 5 au classement du Languedoc.

Dans le Championnat de France, poules de 5 : – il bat Thuir par 8 à 3 ; Oloron par 11 à 0 ; Oyonnax par 47 à 8 – est battu par le R.C. de France à Paris par 3 à 0 Voici le Stade Quillanais en poules de 3 : – il bat Montauban par 8 à 3 – est battu par Dax par 5 à 0 – il bat Dax par 3 à 0 Et se qualifie pour jouer le quart de finale contre Agen, Champion de France, qui met le point final à la saison officielle du Stade Quillanais. N’est-ce pas un résultat assez éloquent pour un club qui ne comptait que huit mois d’existence ?

Pour la saison 1931-1932, les adversaires de Quillan furent Toulon, Arlequins Club Perpignanais, A.S. Biterroise, Stade Piscénois, Saint-Girons, Narbonne, A.S. Montferrand, S.U. Agen, C.A. Villeneuve, TO.E.C., FC. Auch, Saint-Claude, U.S. Bressanne, Lyon Olympique en Championnat du Languedoc pour les uns (Qualificatif pour le Championnat de France), en Championnat de France pour les autres.

Le bureau d’honneur comprenait M. Marius Peille, M. Louis Barrière industriels à Espéraza. Le bureau actif était formé de Messieurs Jean Bourrel (Président), J. Belon, Sibia, Rolland Tournier (Vice-Président). Au secrétariat : M. Audirac, à la trésorerie M. Camredon et comme membres : Messieurs Barou, Bernat, Boyer, Cartier, Capela, Peyre, Chaussonnet, Cauneille, Fabia, Soubreby, Ronso.

Ci-dessus, photo de gauche le Stade Quillanais en 1932, photo du centre, match France A contre Sélection, l’Equipe du Midi;  à droite, photo  du  match

Equipe du Stade Quillanais saison 1937-1938

La même photo mais avec quelques différences sur les noms.
Debout de G à D: Baux, Vidal, Séro, Courrieu P, Ormazabal, Cathala, Jourda, Rivié (Arbitre).
Assis: Courrieu M, Marty, Vassal, Ribes, Maury, Lanny.
Devant: Poucheret, Moresqui.

Eugène_Ribère_(Quillan)_et_Robert_Samatan (Agen)

A gauche et ci-dessus, les mêmes  photos

L’Epopée du Stade Quillanais s’arrête en 1939-40, et l’US Quillanaise reprend donc à ce moment là.  Certaines photos ne sont certainement pas à leur place  car difficile maintenant à dater, je suis à l’écoute de tout commentaire à ce sujet et sur les autres erreurs qui ont été commises.

Une vidéo d’un match de rugby à Quillan vers la fin des années 1930