2012-2014

Retour en Fédérale 3

2012-2013

US Quillan-Limoux Haute Vallée Saison 2012-2013

2013-2014

Retour en Fédérale 3
Après une autre saison difficile, retour en “troisième division”.

Le mot du Maire de Quillan Maurice Aragou

Au sujet de la possible fusion avec le RC Limoux Razès

Il est des mariages d’amour, conclusions d’histoires du même nom.

Là, c’est le coeur qui parle. Et le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas. Les histoires d’amour finissent mal en général… dit la chanson. En général, mais pas toujours. Entre Quillan et le rugby, ce fut pendant des décennies et c’est encore un mariage d’amour. Il est aussi des mariages de raison. Là, c’est l’intérêt qui commande ou, parfois, la nécessité.

Et, ces mariages-là ne sont pas les moins solides. Il est parfois des mariages d’amour qui se muent en mariages de raison. Le top ! Mais tout mariage, quelles qu’en soient les motivations, est un engagement qu’il vaut mieux ne pas prendre à la légère et qui mérite qu’on donne du temps au temps. Certes, me direz-vous. Mais, l’USQ dans tout ça ? La presse spécialisée a évoqué dernièrement l’éventualité d’une fusion entre 2 clubs du Top 14, 2 clubs voisins du Pays Basque, tous 2 en mauvaise posture, avec des soucis sérieux d’ordre sportif et/ou financier. Eventualité rapidement rejetée par l’un des possibles partenaires qui semblait vouloir évitera toute précipitation et considérer qu’il valait mieux opérer plutôt à « froid » qu’en cas de crise Le mot du Maire de Quillan Maurice Aragou

Au sujet de la possible fusion avec le RC Limoux Razès

Il est des mariages d’amour, conclusions d’histoires du même nom. Là, c’est le coeur qui parle. Et le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas. Les histoires d’amour finissent mal en général… dit la chanson. En général, mais pas toujours. Entre Quillan et le rugby, ce fut pendant des décennies et c’est encore un mariage d’amour. Il est aussi des mariages de raison. Là, c’est l’intérêt qui commande ou, parfois, la nécessité.
Et, ces mariages-là ne sont pas les moins solides. Il est parfois des mariages d’amour qui se muent en mariages de raison. Le top ! Mais tout mariage, quelles qu’en soient les motivations, est un engagement qu’il vaut mieux ne pas prendre à la légère et qui mérite qu’on donne du temps au temps. Certes, me direz-vous. Mais, l’USQ dans tout ça ? La presse spécialisée a évoqué dernièrement l’éventualité d’une fusion entre 2 clubs du Top 14, 2 clubs voisins du Pays Basque, tous 2 en mauvaise posture, avec des soucis sérieux d’ordre sportifet/ou financier. Eventualité rapidement rejetée par l’un des possibles partenaires qui semblait vouloir évitera toute précipitation et considérer qu’il valait mieux opérer plutôt à « froid » qu’en cas de crise Le mot du Maire de Quillan Maurice Aragou

Au sujet de la possible fusion avec le RC Limoux Razès

Il est des mariages d’amour, conclusions d’histoires du même nom. Là, c’est le coeur qui parle. Et le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas.

Les histoires d’amour finissent mal en général… dit la chanson. En général, mais pas toujours. Entre Quillan et le rugby, ce fut pendant des décennies et c’est encore un mariage d’amour. Il est aussi des mariages de raison. Là, c’est l’intérêt qui commande ou, parfois, la nécessité.

Et, ces mariages-là ne sont pas les moins solides. Il est parfois des mariages d’amour qui se muent en mariages de raison. Le top ! Mais tout mariage, quelles qu’en soient les motivations, est un engagement qu’il vaut mieux ne pas prendre à la légère et qui mérite qu’on donne du temps au temps.

Certes, me direz-vous. Mais, l’USQ dans tout ça ? La presse spécialisée a évoqué dernièrement l’éventualité d’une fusion entre 2 clubs du Top 14, 2 clubs voisins du Pays Basque, tous 2 en mauvaise posture, avec des soucis sérieux d’ordre sportif et/ou financier. Eventualité rapidement rejetée par l’un des possibles partenaires qui semblait vouloir évitera toute précipitation et considérer qu’il valait mieux opérer plutôt à « froid » qu’en cas de crise aigüe : Et, bien sûr, savoir ce que chacun allait apporter dans la corbeille de mariage. Une histoire de basques. Mais une histoire qui me plonge dans la perplexité.

Ça n’arrive pas que chez les autres. Ce scénario serait-il envisageable un jour en Haute-Vallée ?
Maurice Aragou Maire de Quillan.

US Quillan-Limoux Haute Vallée Saison 2013-2014

Lucien Barou, Bénévole de l’année

Lucien Barou, entouré de Guy Molveau et Christian Maugard

Lors de le Fête des Champions

Lucien Barou, bénévole de l’année

Les honneurs ont été réservés à Lucien Barou, dirigeant et secrétaire de l’USQHV depuis plus de vingt ans (1993).

Il fait partie de ceux qui n’aiment pas être mis en exergue mais il est pourtant une des chevilles ouvrières du club.

Travailleur de l’ombre, il est secrétaire et supervise les activités des catégories cadets et juniors.

Sa vie professionnelle s’est faite dans la région parisienne où il a officié en tant qu’employé SNCF à la comptabilité de la gare du Nord. Côté rugby, il a joué à Quillan jusqu’à l’âge de 18 ans puis, après son service militaire, a évolué quelques années en 3″ division en région parisienne.

Dès l’acquisition de ses droits à la retraite, il est revenu au pays retrouver sa région et son club de cœur.

Fête des Champions

Le rugby, c’est un peu comme le sang. Depuis 1902, il irrigue inlassablement jusqu’au plus petit des capillaires de la Haute-Vallée de l’Aude. Jeudi soir, la cité des trois Quilles et son club à l’histoire si éloquente, l’Union Sportive Quillanaise, accueillaient la fête des champions du Comité du Languedoc.

Dans un gymnase aux couleurs “rouge et bleu”, donc, près de 350 convives ont célébré leurs champions et leurs bénévoles. Les clubs, et Guy Molveau, président du Comité, ont longuement rendu hommage au club de la Cité des Trois Quilles. Premier club “professionnel” de l’histoire du rugby, Champion de France 1ère division en 1929. Après avoir dominé le rugby français à la fin des années trente, “Quillan fut la cause de la création du Comité du Roussillon”, lançait M. Molveau.

Des présentations s’imposaient pour les plus jeunes. Mais qui peut mieux présenter l’histoire du club que Maurice Aragou, maire de Quillan et ancien dirigeant de l’école de rugby, et Christian Maugard, président de l’USQHV. Souhaitant la bienvenue au petit monde du rugby languedocien, l’édile a rappelé tout l’attachement de la population locale au ballon ovale. “Quillan, c’est une terre où l’on vit, où l’on respire rugby.

C’est le terreau de l’élite du rugby français ». Puis il contait l’histoire de Jean Bourrel, un industriel, fabuleux mécène du club, qui “inventa” le rugby professionnel, faisant de Quillan, le premier club du Languedoc à devenir Champion de France.

“Les gens d’ici ont une particularité anatomique. Ils ont le coeur ovale”, avouait-il. Mais l’histoire du rugby à Quillan ne pouvait pas être racontée sans faire allusion à Christian Maugard, président du club depuis plus de trente ans. Tout comme ses prédécesseurs, “Christian Maugard fait partie des dirigeants qui ont fait progresser le rugby français. Il a toujours fait preuve d’un extrême attachement à son club et à la Haute-Vallée”, soulignait M. Molveau.

Souffrant des conditions économiques et démographiques locales, le club ne fait désormais plus partie de la très haute élite nationale. Mais Quillan, avec l’amour qu’elle porte au rugby, est une grande dame. Un monument du rugby à l’histoire unique, respectée et au palmarès qui ferait plus d’un jaloux.

Nouveau local pour la Boutique du Supporter

Suite au départ pour le Limousin d’Angie et Simon Lee, la Boutique du club a changé d’adresse tout en restant sise dans la Grand Rue Vaysse Barthélémy.

C’est dans l’ancienne boutique-atelier de notre ami photographe Thierry Meynier que les divers articles aux couleurs du club doyen sont désormais exposés. Mise à disposition par Jeannot Audié et mise aux conformités par l’inénarrable Adrien « Papier Peint » Lacroix.

La boutique est ouverte périodiquement. Pour vos achats ou vos commandes, deux numéros de téléphone à enregistrer dans vos contacts :

Michel ARTHOZOUL : 06 08 01 16 70 Philippe BOURREL : 06 78 1126 52
Casquettes, T-shirts, vestes et autres maillots ou bérets vous attendent à la Boutique du supporter.

Germain Marty, Patrice Bosch et Michel Arthozoul devant la Boutique située dans la Grand’Rue

Roland Sein

Roland Sein un personnage du monde du rugby nous a quittés.

 

Suite à une terrible maladie Roland nous a quittés au printemps dernier.

Un des rares combats où notre ami a dû baisser pavillon car l’adversaire était trop sournois.

Basco-Landais d’origine il était arrivé à l’U.S.Q.E. suite à la fusion des clubs de Quillan et d’Espéraza en 1963.

Champion de France de 2ème division en 1964 il fût un des artisans de la montée en nationale. Il était un joueur craint et respecté sur tous les terrains de France, Roland était un joueur athlétique et très dynamique. En plus de sa carrière de joueur Roland a aussi été entraineur du club, d’abord entraineur joueur en nationale avec son copain Henri Pidoux (lui aussi trop tôt disparu) puis entraineur en 2ème division en 85-86…

De par ses origines et sa culture il était aussi un chanteur volontaire et passionné. En mélangeant le rugby et la chanson il disait souvent : « Si tu n’es pas capable de finir une chanson, tu ne peux pas gagner un match car il faut tenir jusqu’à la fin ».

La chasse était sa seconde passion. Roland a effectué sa carrière professionnelle chez Formica. Roland tu étais un vrai personnage de la vie quillanaise, tu nous manques beaucoup.

Assemblée Générale 2014.

Acceptation de la fusion avec Limoux.

Lucien Barou décide, après 20 ans de bons et loyaux services de passer la main.

Patrick Casail lui succède.

Le Bureau lors de l’Assemblée Générale de la saison 2013-2014

Repas d’avant-match

Avec l’acquisition d’un chapiteau qui est installé entre la tribune et le Club House, le club s’est doté d’un nouvel équipement adapté à ses besoins et ses envies de convivialité lors des réceptions à Jean Bourrel.

Cet outil, excellent complément aux installations du Club House ou de la salle municipale de La Cigale, amène un plus à ces repas d’avant-match devenus désormais une tradition.

Avec Michel Arthozoul et Patrice Bosch aux manettes, c’est toujours une réussite grâce aussi à toute une équipe dévouée, au service du club.

L’Historique se poursuivra dans la page Historique de la nouvelle appellation US QUILLAN-LIMOUX Haute-Vallée à partir de la date de fusion, soit 2014-2015